Accueil Document

Un passé riche et tumultueux

El-Harrach

Par Hassina AMROUNI, avr 2019.

L’histoire de la ville d’El-Harrach semble très lointaine. En effet, une présence humaine dans cette région faisant à la fois partie de la Mitidja et du Sahel algérois aurait été supposée par un scientifique français à la suite de sa découverte dans le quartier de Belle-Vue (rive droite), au début des années 1930, d’un outil préhistorique, ressemblant à une hache réalisée en pierre polie et remontant au Néolithique.
Si cette première découverte n’a jamais été confortée par d’autres

Lire plus

El-Harrach et son patrimoine

Vestiges d’un passé colonial

Par Hassina AMROUNI - avr 2019

Le tout premier vestige auquel la ville a dû son nom durant la longue période d’occupation coloniale française est la Maison-Carrée.

El Harrach durant la Guerre de Libération Nationale

Plus de 500 martyrs

Par Hassina AMROUNI - avr 2019

A Maison-Carrée règne un calme relatif puisque des cellules nationalistes activent depuis des années déjà dans la clandestinité, préparant le terrain à des actions d’éclat contre les intérêts coloniaux.

Cela s’est passé à El-Harrach en 1832

La tribu des Ouffia décimée

Par Hassina AMROUNI - avr 2019

Genèse.

El-Harrach

Un riche passé révolutionnaire

Par Hassina AMROUNI - avr 2019

Plusieurs militants, certains natifs de la localité et d’autres, Harrachis d’adoption, joueront un rôle prépondérant au sein du Parti du peuple algérien (PPA), du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques

Dahmane El-Harrachi

Ambassadeur de la chanson algérienne

Par Hassina AMROUNI - avr 2019

Originaire du village Djellal, dans la wilaya de Khenchela et né à El Biar le 7 juillet 1926, Abderrahmane Amrani a néanmoins grandi à El-Harrach d’où son surnom Dahmane El-Harrachi.

El-Harrach

Un pôle universitaire de référence

Par Hassina AMROUNI - avr 2019

Prenant le relais de l’Ecole pratique d’agriculture de Rouiba, ouverte en 1882 qui, elle, jetait les bases de l’enseignement agronomique en Algérie, l’Ecole d’agriculture algérienne, actuelle Ecole nationale supérieu

Timimoun

L'oasis rouge

Par Hassina AMROUNI - fév 2019

Commune de la wilaya d’Adrar, Timimoun, surnommée « l’Oasis rouge », est située à l’ouest du plateau de Tademait. Elle est entourée d’un ensemble d’oasis bordant le Grand Erg Occidental.

Ksar d’Ighzer ou le génie urbanistique saharien

Par Hassina AMROUNI - fév 2019

Au fil des siècles, cette vie s’est animée dans toute la région du Gourara, avec l’implantation de ksour et de palmeraies.

Foggaras de Timimoun

Système d’irrigation traditionnel

Par Hassina AMROUNI - fév 2019

Ce que nous désignons en Algérie sous le nom de « foggara », est un système hydraulique existant dans une trentaine d’autres pays sous d’autres noms : khettara au Maroc, qanat romani en Jordanie et en Syrie, kariz en

L’ancien Hôtel « Oasis Rouge »

Joyau architectural classé patrimoine historique

Par Hassina AMROUNI - fév 2019

Situé en plein centre-ville, cet édifice construit en terre pisée rouge dans un style berbéro-soudanais est un fleuron de l’architecture.

Historique

Les Khelif de Chlef

Une famille engagée dans la lutte libératrice

Publié en avr 2019 - Par Bouzid

Frères et cousins, les Khelif perdront quelques-uns des leurs durant la Guerre de libération tandis que d’autres res

Versions PDF

avr 2019
fév 2019