Zighoud Youcef
(1921-1956)

Par Abderachid MEFTI
Publié le 01 aoû 2012
Zighoud Youcef (1921-1956)
De g. à. dr. : Zighoud Youcef, Colonel Amirouche, Lakhdar Bentobal, Ammar Benaouda

Zighoud Youcef est né le 18 février 1921 à Smendou, un village qui porte aujourd'hui son nom (au nord-est de Constantine) et est mort le 25 septembre 1956 à Sidi Mezghiche (wilaya de Skikda). Il a fréquenté en même temps l'école coranique et l'école primaire française. Après avoir obtenu le certificat d'études en langue française, il est contraint d'abandonner ses études du fait des contraintes imposées par les autorités coloniales aux Algériens en matière d'enseignement contrairement aux Européens. Animé d'un esprit nationaliste à toute épreuve, Zighoud Youcef adhère dès l'âge de 17 ans au Parti du peuple algérien (PPA) dont il fut, en 1938, le premier responsable à Smendou. Elu du Mouvement pour le Triomphe des libertés démocratiques (MTLD) en 1947, il fait partie de l'Organisation Spéciale(OS) qui doit préparer la lutte armée. Arrêté en 1950 puis incarcéré à la prison d'Annaba, il s'en évade en avril 1954 et entre dans la clandestinité pour s'engager dans l'action militante du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA) dès sa création.

Le 1er novembre 1954, il est aux côtés de Didouche Mourad, responsable du Nord-Constantinois – une zone qui deviendra la Wilaya II de l'Armée de libération nationale (ALN) –, et participe ensuite, toujours avec Didouche Mourad, le 18 janvier 1955, à la bataille d'Oued Boukerkar, à l'issue de laquelle Didouche trouve la mort. Zighoud Youcef le remplace à la tête de la Wilaya II. C'est dans cette fonction qu'il organise et dirige la fameuse offensive du 20 août 1955. Un an jour pour jour après cette offensive, le 20 août 1956, a lieu le Congrès de la Soummam qui met définitivement en place les structures organiques et politiques de la Révolution de Novembre. Zighoud Youcef, qui en est l'un des promoteurs, est nommé membre du Conseil national de la révolution algérienne (CNRA), élevé au grade de colonel de l'ALN et confirmé comme commandant de la Wilaya II. Peu après, il regagne son poste de combat et commence à mettre en pratique les décisions du Congrès. C'est au cours d'une tournée d'explication et d'organisation dans les unités placées sous son autorité que Zighoud Youcef tombe dans une embuscade tendue par les forces françaises à Sidi Mezghiche (wilaya de Skikda) le 25 septembre 1956. Il avait à peine 35 ans.

A. M.

 

 

DOSSIER

Une épopée Algérienne

Commando Ali Khodja

MOUVEMENT NATIONAL
FIGURES HISTORIQUES

Les maquisards des Aurès d’avant le 1er novembre

Témoignage du moudjahid Ahmed Gadda

GRANDES DATES
MEMOIRE
UNE VILLE, UNE HISTOIRE
CONTRIBUTION