El Qods, ville des prières et de la paix...

Par La Rédaction
Publié le 23 Jan 2018
L’Algérie, qui reste attentive à l’évolution de la situation au Moyen-Orient après l’initiative unilatérale du président Donald Trump, et qui continue de marquer sa position historique et sa solidarité avec le peuple palestinien, s’inscrit dans le cadre des résolutions du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée générale des Nations unies pour ce qui est du statut d’El Qods. La solidarité du peuple algérien et de son gouvernement rejoint ainsi celle des 128 pays qui ont condamné la décision américaine d’affirmer Jérusalem comme capitale d’Israël.
L’humanité est en train de vivre l’une des agressions les plus marquantes dans l’histoire millénaire d’El Qods. Le statut de Jérusalem vient d’être piétiné au nom d’une décision unilatérale du Président Donald Trump consacrant El Qods, capitale d’Israël en violation des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations unies.  Malgré le vote des quatorze partenaires parmi lesquels la Russie, la Chine, ainsi que la France, le Royaume-Uni, les deux plus proches pays européens des Etats-Unis, appelant les USA au sein du Conseil de sécurité de l’ONU ce lundi 19 décembre 2017 de revenir sur la décision, le Président américain campe sur sa position. Son ambassadeur auprès de l’ONU Mme Nikky Haley, persiste et signe en opposant le véto américain. Le projet de résolution présenté par l’Egypte dénonce les graves répercussions de l’initiative américaine sur la paix au Moyen-Orient. Le statut de Jérusalem ne peut être résolu que par la négociation. Toute décision ou action visant à altérer le caractère, le statut ou la composante démographique, n’a pas force légale, est nulle, non avenue et doit être révoquée. D’ailleurs dans ses résolutions 247 de 1967 et 338 de 1973 le Conseil de sécurité s’est inquiété sur la situation sur le terrain. Il a décidé nulles et non avenues les mesures proposées par Israël visant à changer le statut de Jérusalem. Il a appelé à la cessation des implantations israéliennes qu’il a déclarées sans valeur légale. Il a également réaffirmé l’applicabilité de la 4e Convention de Genève aux territoires arabes et palestiniens occupés par Israël depuis 1967, Jérusalem inclus, tout en appelant au retour des réfugiés palestiniens. Le 21 décembre 2017, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution exigeant que les Etats membres respectent les résolutions du Conseil de sécurité concernant Jérusalem. Adoptée par 128 voix pour, 09 contre et 35 abstentions, les Etats-Unis sont isolés. Approuvé par la majorité des membres, le texte demande à tous les Etats de s’abstenir d’établir les missions diplomatiques dans la ville sainte conformément à la résolution du Conseil de sécurité 478 adoptée depuis le 20 août 1980 qui fait suite à celle 476. Jérusalem est une question qui relève du statut final et doit être réglé par la voie de la négociation comme le prévoient les résolutions pertinentes des organes des Nations unies tout en condamnant la reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël. Ce texte a été formulé par 14 membres du Conseil de Sécurité sur 15. Les menaces financières de Washington n’ont pas stoppé 128 sur 193 pays membres des Nations unies de voter en faveur d’une résolution condamnant la décision US. Ce vote est considéré comme une reconnaissance du droit international. Les neuf pays qui ont voté contre sont : les USA, Israël, Guatemala, Honduras, Micronésie, Navi, Palaos, les îles Marshall. Une fois de plus, la Palestine est sortie renforcée sur ses positions par la Communauté internationale en dépit du véto américain. Alors que Jérusalem (El Qods) lieu sacré est violenté et profané chaque jour par la soldatesque israélienne, la conscience religieuse de l’humanité interpelle tous les croyants à une condamnation vigoureuse de ces actes inhumains en terre sainte sur les Palestiniens.La religion est un éclairage sur des enjeux moraux dans la vie de l’individu vivant dans la communauté de destin avec les siens. Ainsi le rapprochement vers le spirituel est une leçon pour se rapprocher de Dieu et donc de s’éloigner de tout ce qui peut souiller l’âme et salir le comportement moral de l’individu. Pour revenir à El Qods, troisième ville sainte de l’Islam après La Mecque et Médine, c’est le lieu de l’Ascension et de la rencontre du Prophète Sidna Mohamed(QSSL) avec l’Ange Gabriel. Aujourd’hui, chaque jour l’esplanade d’El Aqsa est le centre de grands affrontements où des milliers de Palestiniens meurent ou sont arrêtés et faits prisonniers dans des conditions les plus inhumaines. La diva Fayrouz a immortalisé son Chant mémorable par ses vers : زهرة المدائن  كلمات  وألحان الأخوين الرحباني    غناء : فيروز        لأجلك يا مدينة الصلاة أصلّيلأجلك يا بهيّة المساكن يا زهرة المدائنيا قدس يا مدينة الصلاة أصلّيعيوننا إليك ترحل كل يومتدور في أروقة المعابدتعانق الكنائس القديمةوتمسح الحزن عن المساجديا ليلة الإسراء يا درب من مرّوا إلى السماءعيوننا إليك ترحل كلّ يوم وإنّني أصلّي الطفل في المغارة وأمّه مريم وجهان يبكيانلأجل من تشرّدوالأجل أطفال بلا منازللأجل من دافع واستشهد في المداخلواستشهد السلام في وطن السلاموسقط العدل على المداخلحين هوت مدينة القدستراجع الحبّ وفي قلوب الدنيا استوطنت الحربالطفل في المغارة وأمه مريم وجهان يبكيان وإنني أصلّي*** الغضب الساطع آتٍ وأنا كلي إيمانالغضب الساطع آتٍ سأمرُّ على الأحزانمن كل طريق آتٍ بجياد الرهبة آتٍوكوجه الله الغامر آتٍ آتٍ آتٍلن يقفل باب مدينتنا فأنا ذاهبة لأصلّيسأدقّ على الأبواب وسأفتحها الأبوابوستغسل يا نهر الأردن وجهي بمياه قدسيةوستمحو يا نهر الأردن آثار القدم الهمجيةالغضب الساطع آتٍ بجياد الرهبة آتٍوسيهزم وجه القوّةالبيت لنا والقدس لناوبأيدينا سنعيد بهاء القدسبأيدينا للقدس سلام آتٍFleur des citésPour toi  Oh ! Ville des prières Je priePour toi,  Oh ! Belle des cités, fleur des villes,Oh ! Qods. Oh ! Qods, Oh ! QodsOh! Ville des prières,  Je prie.Nos yeux, vers toi, Emigrent chaque jour,Circulent dans les  galeries des lieux de culte, Etreignent  les anciennes CathédralesEt essuient  le chagrin des Mosquées.Oh ! Nuit de la traversée ( l'Ascension)oh chemin  de Ceux qui est ont Monté au ciel,Nos yeux vers toi,Emigrent chaque jour.Et moi, je prie.L'enfant dans la caverne Et sa mère Marie,Deux visages pleurant.Pleurant, pleurant.Pleurent, pleurentPour ceux qui sont chassés,Pour les enfants sans abri ,Pour ceux qui se sont défendusTombant en Martyrs aux entrées.La paix  tombe en  martyre, En pleine  ville de paix.Et la justice est tombée aux entrées.Quand la Ville d'El Qods est tombée,L'amour a régressé.Et au  cœur du mondela guerre, s'est implantée.L'enfant dans la caverne-Et sa mère Marie,-Deux visages pleurant-Et moi je prie. La colère  apparente  Surgira Et je suis toute confiante,La colère  apparente  Surgira Je surmonterai les chagrinsen tout azimut, arrivera -sur des Chevaux effrayants, arriveraet comme le visage de Dieu dominantLa colère arrivera, arrivera , arrivera - La porte de notre ville Ne sera pas fermée- Je vais prier.- Je frapperai à ces portes.- Je vais les ouvrir, ces portes- Et toi, fleuve de Jordanie- Tu nettoies de tes eaux bénites mon visage - et tu effaceras , Oh ! Fleuve de Jordanie- Les traces des pieds de la barbarie, La colère  apparente  Surgira Et je suis toute confiante,La colère  apparente  Surgira Je surmonterai les chagrinsen tout azimut, arrivera - sur des Chevaux effrayants, arriveraEt il sera battu, ce visage la  force.La Maison est à nous,El Qods est à nous.Et avec nos mainsNous lui rendrons sa splendeur Avec nos mains, nous ferons revenir  La paix à El Qods,La folie de l’extrémisme sioniste sur la terre arabe de Palestine continue depuis la déclaration de Balfour en 1948 de générer une situation qui risquerait d’entrainer le monde vers un conflit mondial aux conséquences graves pour l’humanité. Toutes les tentatives de négociations récentes depuis Madrid et Oslo n’ont pas abouti à une solution juste. La dernière initiative unilatérale du Président Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem créant un précédent violent est de nature à créer une conflagration générale pouvant être la cause d’une 3e guerre mondiale. Dr Boudjemâa HAICHOURChercheur Universitaire, Ancien parlementaire Membre de la commission des affaires étrangères.
FIGURES HISTORIQUES

Un officier au courage incomparable

Le chahid, commandant de l'ALN, Mahmoud Bachène

GRANDES DATES

L’HISTOIRE DE LA TRAGEDIE NUCLEAIRE COLONIALE EN ALGERIE

58e Anniversaire des essais nucléaires coloniaux

MEMOIRE
UNE VILLE, UNE HISTOIRE

La « capitale du Djebel Amour »

Histoire de la ville d’Aflou