La première allégeance faites à l’Emir Abdelkader par les tribus de l’ouest en 1832 dans la commune de Ghriss dans la wilaya de Mascara.

La symbolique de la Mubâya’a chez l’Emir Abdelkader: question de sémantique
La première allégeance faites à l’Emir Abdelkader par les tribus de l’ouest en 1832 dans la commune de Ghriss dans la wilaya de Mascara.

L’arbre de "Dardara", théâtre de la première allégeance, premier arbre classé au patrimoine national, âgé de plus de 200 ans.

La symbolique de la Mubâya’a chez l’Emir Abdelkader: question de sémantique
L’arbre de "Dardara", théâtre de la première allégeance, premier arbre classé au patrimoine national, âgé de plus de 200 ans.

Equipement complet en brocard d'or pour un cheval composé d'une couverture de selle arabe frangée et brodée d'or

La symbolique de la Mubâya’a chez l’Emir Abdelkader: question de sémantique
Equipement complet en brocard d'or pour un cheval composé d'une couverture de selle arabe frangée et brodée d'or

Canon vénitien pris à Mascara le 7 décembre 1835 par la Duc d'Orléans

La symbolique de la Mubâya’a chez l’Emir Abdelkader: question de sémantique
Canon vénitien pris à Mascara le 7 décembre 1835 par la Duc d'Orléans

La première allégeance faites à l’Emir Abdelkader par les tribus de l’ouest en 1832 dans la commune de Ghriss dans la wilaya de Mascara.
L’arbre de "Dardara", théâtre de la première allégeance, premier arbre classé au patrimoine national, âgé de plus de 200 ans.
Mosaïque symbolisant la Moubâya'a
Equipement complet en brocard d'or pour un cheval composé d'une couverture de selle arabe frangée et brodée d'or
Canon vénitien pris à Mascara le 7 décembre 1835 par la Duc d'Orléans
Paire de bottes datant de l'époque de l'Emir