De dr. à g.: Yamina Tounsi, Malika Allouache et les deux enseignantes marocaines Habiba El Berkadi et Berrada à l'université de Oujda

Yamina Tounsi, Ali née Chiali : première djoundia à être montée de la wilaya d’Oran, vers le maquis
De dr. à g.: Yamina Tounsi, Malika Allouache et les deux enseignantes marocaines Habiba El Berkadi et Berrada à l'université de Oujda

Yamina Tounsi au fond de la photo avec des parents algériens d'enfants circoncis au Maroc durant la révolution

Yamina Tounsi, Ali née Chiali : première djoundia à être montée de la wilaya d’Oran, vers le maquis
Yamina Tounsi au fond de la photo avec des parents algériens d'enfants circoncis au Maroc durant la révolution

Yamina Tounsi deuxième à partir de la gauche avec des enfants algériens circoncis a Oudjda Maroc durant la révolution

Yamina Tounsi, Ali née Chiali : première djoundia à être montée de la wilaya d’Oran, vers le maquis
Yamina Tounsi deuxième à partir de la gauche avec des enfants algériens circoncis a Oudjda Maroc durant la révolution

Yamina Tounsi, Ali née Chiali
Yamina Tounsi assise en avant-plan, 2e à partir de la gauche
De dr. à g.: Yamina Tounsi, Malika Allouache et les deux enseignantes marocaines Habiba El Berkadi et Berrada à l'université de Oujda
Yamina Tounsi assise au centre de la photo
Yamina Tounsi au fond de la photo avec des parents algériens d'enfants circoncis au Maroc durant la révolution
Yamina Tounsi deuxième à partir de la gauche avec des enfants algériens circoncis a Oudjda Maroc durant la révolution
Yamina Tounsi debout troisième à partir de la gauche
Yamina Tounsi
Yamina Tounsi saluée par Ferhat Abbes au Maroc