Embrassée par les eaux
Menâa

Par Hassina AMROUNI
Publié le 29 déc 2019
Embrassée par deux oueds – oued Bouzina et oued Abdi –, la ville de Menaa se niche au cœur d’un écrin de verdure grâce à cette abondance en eaux.

Prenant naissance au sommet de la plaine de Nirdi, l’oued Bouzina traverse les villages de Bouzina et Thagoust, avant de parvenir à Menâa par les gorges de Thassarift et de rejoindre l’oued Abdi, au pied de la dechra.
Les deux oueds sont approvisionnés par plusieurs sources descendant des montagnes. L’oued Abdi qui prend sa source à Qerza, à une quarantaine de kilomètres de Menaa, est irrigué par Aïn Adjzira et Aïn Aqrara. Il a, en outre, plusieurs affluents, comme l’oued Nara qui prend naissance au mont Krouma, descend jusqu’aux gorges de Nara pour arriver enfin au village de Chelma, avant de se jeter dans l’oued Abdi.
Également appelé oued Menaa oued Ahmer (oued rouge), l’oued Bouzrina prend, pour sa part, sa source sur le mont El Mehmel, de là, il coule à travers la vallée Nirdhi, passant par Bouzina, Morkha et Tagoust. En sortant des gorges de Tassarift, il ruisselle jusqu’à Menaa où il rejoint l’oued Abdi.
Enfin, l’Ighzer Bouras qui se trouve à l’ouest de Menaa se remplit d’une saison hivernale à une autre, à la faveur des importantes pluies. Il rejoint, deux kilomètres plus loin, les deux oueds, Abdi et Benzina.
Lorsque les oueds sont bien irrigués, la nature environnante renaît pour offrir des paysages d’une verdure édénique. En été, certains endroits, à l’image du site de Tassarift deviennent des lieux de divertissement pour la population, notamment les enfants et les jeunes de la dechra qui viennent profiter de ses eaux bleues et limpides pour s’y baigner. Les femmes aussi profitent de cette eau translucide pour se rafraîchir, en y effectuant quelques tâches domestiques comme le lavage du linge ou des laines. Même les animaux y trouvent leur bonheur, en venant s’y abreuver. Quant aux touristes qui découvrent le site au détour d’une visite dans la région, ils sont eux aussi subjugués par sa beauté naturelle.

Hassina Amrouni

Source :
file:///C:/Users/User/Downloads/gha%20Sabrina%20Douchmane%20(1).pdf

DOSSIER

Les années de feu

L’état de guerre avant le Congrès de la Soummam

FIGURES HISTORIQUES
GRANDES DATES

L’ALGERIE RETROUVE SES REPÈRES AMAZIGHS

Yennayer, le retour aux sources des Banu Mazigh

MEMOIRE

Morte sur l’autel de la liberté

Chahida Mansouria « Soraya » Bendimered

MOUVEMENT NATIONAL