Le martyr de Miliana
Ali Amar dit Ali la Pointe

Par Hassina AMROUNI
Publié le 30 déc 2014
Le martyr de la Casbah, Ali la Pointe, est originaire de Miliana. Il a vu le jour le mai 14 mai 1930 au lieu dit El Annassers, dans la partie basse de la ville.
Ali la pointe, assis à côté de P’tit Omar
De g. à dr.  : P'tit Omar,Yacef Saadi, Ali la Pointe et Hassiba Ben Bouali
Rue des Abderrames après le plasticage de la cache où s’étaient réfugiés Ali la Pointe et ses compagnons
Ali Amar dit Ali la Pointe

Contrairement à ce que beaucoup pensent, son surnom ne lui vient pas en référence à la Pointe Pescade (Raïs Hamidou) mais à la Pointe des Blagueurs, esplanade située à l’extrémité sud de Miliana d’où le jeune garçon se sauvait quand les gendarmes se lançaient à sa poursuite. N’ayant pas eu la chance de poursuivre ses études, il dut travailler très jeune dans des fermes coloniales pour venir en aide à sa famille. Sans cesse révolté par les injustices de l’occupant français, cet écorché vif ne cessera de se rebeller, ce qui conduira à son arrestation à l’âge de 13 ans. A sa sortie de prison, il se rend à Alger pour suivre une formation en maçonnerie. En dehors des cours, il pratiquait la boxe au sein du Club sportif d’Alger (CSA). Même à Alger, il connaîtra la prison pour divers petits délits. En 1952, il est incarcéré à la prison de Damiette (Médéa) alors qu’il est âgé de 22 ans. Trois années plus tard, le 2 avril 1955, il parvient à s’évader. Il prend, d’abord, la direction de Blida avant de rallier Alger où il rentre dans la  clandestinité. C’est durant cette période qu’il fait la connaissance d’un certain Ahmed Rouibi, dit Ahmed Chaib, qui le présente à Yacef Saâdi. Ce dernier l’intègre ensuite dans son groupe de fidayîn dont faisait partie Hassiba Benbouali avec qui il trouvera la mort le 8 octobre 1957, ainsi que Mahmoud Bouhamidi et Omar Yacef dit P’tit Omar. Ali la Pointe avait 27 ans.


Hassina Amrouni

GUERRE DE LIBERATION

Repère et Symbole

Le 1er novembre 1954

FIGURES HISTORIQUES
GRANDES DATES
MEMOIRE
CONTRIBUTION

Syphax et la rencontre de Siga

Ain Temouchent (206) AV J.C